Consommez moins pour vivre mieux !

Les économies d’énergie sont au cœur des budgets des ménages. Tous les postes de dépenses sont importants et celui du chauffage est primordial pour le confort d’une maison. La vétusté d’une chaudière peut engendrer une surconsommation importante.

Et votre chaudière ? Est-elle toujours performante ? Il serait peut-être temps de faire un point sur les économies d’énergies à réaliser chez vous !

Les chaudières à basse température sont des chaudières qui sont économes en énergie car elles chauffent raisonnablement l’eau sanitaire ou de chauffage. En effet les chaudières classiques ou à condensation chauffent l’eau à une température pouvant aller jusqu’à 90°c. Une chaudière basse température quant à elle chauffe son eau entre 50 et 60°c.

Chaudière basse température et chauffage

Lorsque l’on opte pour une chaudière basse température il se pose la question légitime de la performance du chauffage. Une eau moins chaude permettra-t-elle de chauffer convenablement mon intérieur ? La réponse est oui !

Bien que la température de l’eau rentre en compte pour la température ambiante il est un autre facteur qui est celui de la surface des chauffages.

Un chauffage en basse température nécessite des radiateurs adaptés. La surface de chauffe doit être donc être suffisante pour fonctionner.

En effet, il existe des radiateurs basse température qui ont une surface de contact plus grande que les radiateurs classiques. Lors d’une rénovation des sols ou d’une construction il est également envisageable de poser un réseau de chauffage au sol. La température douce de l’eau du circuit permettra de diffuser en continu et de manière homogène une chaleur dans tout le logement.

Prix d’une chaudière basse température

Les tarifs d’une chaudière basse température varient en fonction du modèle, de la marque et de la taille du ballon d’eau chaude qui y est raccordé.

Le prix moyen constaté est de l’ordre de 1500€, hors pose.

Cet investissement est plus léger qu’une chaudière à condensation et permet de  réaliser des économies importantes sans négliger le confort de la maison. Le plancher chauffant quant à lui reviendra en moyenne à une centaine d’euros par m². La pose de ce dernier est technique et les matériaux à utiliser dépendent de l’existant. Seul un professionnel saura vous conseiller et poser correctement ces installations majeures de votre habitat.

Comment ça marche ?

Pour permettre de réguler le chauffage de l’habitation, une sonde externe va ajuster automatiquement la température de la chaudière. Un thermostat complète ce dispositif et maintien une température constante dans chaque pièce. La chaudière s’arrête lorsque la température présélectionnée est atteinte.

Une chaudière basse température doit fonctionner avec des radiateurs adaptés à ce dispositif. Elle peut être amenée à prendre la relève d’une pompe à chaleur lorsque la température extérieure descend en dessous de -3° C.

Les avantages d’une chaudière basse température

Une chaudière basse température permet de faire des économies d’énergie. C’est également un moyen de chauffage plus écologique.

Elle procure un grand confort et presque la totalité de l’énergie consommée est utilisée sous forme de chaleur. Elle permet d’atteindre un rendement de l’ordre de 94 %. En réglant la température de chaque pièce en fonction des besoins, on ne chauffe pas inutilement. Ce type de chaudière fonctionne parfaitement avec des radiateurs mais est tout aussi adapté à un plancher chauffant basse température. En associant la chaudière basse température avec un système solaire, les économies d’énergies sont encore plus importantes.

Pour 1 kWh consommé, elle produit une énergie en chaleur allant jusqu’à 0,9 kWh, contrairement à une énergie de 0,6 kWh fournie par la chaudière classique

Les chaudières basse température sont équipées d’un brûleur doté d’un bas niveau d’oxyde d’azote ce qui permet de réduire les rejets de gaz polluant comme le CO². En chauffant moins, il y a moins de consommation d’énergie et moins de rejet de gaz à effet de serre.

L’installation de la chaudière

Elle doit être réalisée par un professionnel qui saura définir le type de chaudière et les radiateurs les mieux adaptés à l’habitation.

Pour qu’elle soit pleinement efficace, la chaudière basse température doit être installée dans un logement très bien isolé.

Tout comme pour les chaudières standards, il existe des modèles qui peuvent être posés au sol ou suspendus à un mur. Il y a également les chaudières en colonne pour lesquels la chaudière est posée sur le ballon d’eau chaude sanitaire. C’est une bonne solution lorsque vous construisez un nouveau logement car elle peut être facilement associée à un plancher chauffant ou des radiateurs basse température. Les fumées peuvent être évacuées par tirage naturel grâce à un conduit de cheminée. Ce dernier doit généralement être tubé afin d’éviter les risques de condensation. Il est également possible d’installer une chaudière dite « étanche » qui utilise une ventouse verticale, horizontale ou dissociée permettant l’évacuation des fumées de combustion.

L’entretien de la chaudière basse température

L’entretien d’une chaudière basse température est le même que pour une chaudière standard ;

la chaudière et les conduits doivent être nettoyés une fois par an par un professionnel. Cet entretien est nécessaire et obligatoire pour prolonger la durée de vie du matériel et éviter une hausse de la consommation d’énergie. Il permet le nettoyage du brûleur, du foyer de combustion, des conduits ainsi que le réglage de la combustion et la vérification des éléments de sécurité.

Les crédits d’impôts

Depuis le 1er janvier 2009, l’installation d’une chaudière basse température ne donne plus droit à un crédit d’impôts.

Mais si la chaudière est à condensation et a basse température, celle-ci ouvre droit au crédit d’impôt

Il existe en plus des aides nationales ou locales pour subventionner en partie l’installation d’une chaudière basse température. Parmi elles, il y a les subventions écologiques de l’ANAH qui font partie des aides du programme « Habiter mieux » ou encore l’éco-prêt à taux zéro.

Le taux de TVA réduit de 10% est applicable depuis 2014 sur l’achat du matériel et la pose par un professionnel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *