Fioul domestique : encore une grande part de marché

Le chauffage est un poste important dans une maison, dans un foyer. Son entretien et éventuellement son renouvellement sont primordiaux pour avoir une température agréable et constante tout au long de l’année. Un bon système de chauffage ne pourra bien évidemment fonctionner de manière optimale que s’il est couplé avec une isolation performante.

La chaleur de votre logement est-elle agréable ? Il existe sûrement des améliorations énergétiques à faire dans votre logement. Faites un point !

Le chauffage au fioul s’est considérablement développé au détriment du charbon et du bois lors du boum pétrolier des années 50. De nombreux foyers qui se sont équipés de ces chaudières y ont vu le progrès et le confort investir leur quotidien. Les crises pétrolières ont successivement mis à mal ce mode de chauffage. Il a été décrié pour des raisons écologiques mais les améliorations techniques des installations et même du fioul lui-même permettent de produire chaleur et eau chaude de manière beaucoup moins polluante qu’auparavant.

Chaudière fioul à condensation

Vous avez déjà une installation de chauffage et d’eau chaude sanitaire au fioul mais votre chaudière vétuste ne vous permet plus de vous chauffer convenablement ? Le changement de tout le système de chauffage et l’évacuation de la cuve n’est pas envisageable parce que trop onéreux ?

Il existe alors une alternative idéale qui est de ne changer que la chaudière pour une chaudière fioul à condensation.

Vous conservez ainsi votre installation, votre cuve de stockage de fioul et réduisez les factures d’énergies en optant pour une chaudière fioul à condensation.

Ce principe de chauffage optimise la chaleur produite par la combustion du fioul et condense la vapeur d’eau chaude pour réintégrer l’eau chaude au circuit de chauffage.

Ainsi quasiment plus aucune perte de chaleur ne se fait. Toute l’énergie est exploitée et la consommation de fioul est réduite. Les performances des nouvelles chaudières permettent d’être à la fois économes en énergie mais également moins impactantes pour l’environnement.

Le fioul est certes une énergie fossile parmi les plus polluantes mais il convient de saluer les efforts des industriels du chauffage au fioul pour minimiser l’impact de ce combustible dans son environnement.

Son impact écologique

Le fioul n’est pas un combustible écologique. La combustion au fioul émet beaucoup de CO² et participe donc à l’effet de serre. Elle émet également du SO² qui favorise la formation des pluies acides. Il faut toutefois faire une distinction pour les chaudières à condensation qui ont d’excellentes performances et dont l’impact environnemental est moins nocif. Elles consomment moins de fioul ce qui réduit l’impact environnemental.

Pour le fonctionnement d’une chaudière au fioul, une cuve est indispensable. Elle a généralement une capacité de 1 000 ou 1 500 litres et prend donc beaucoup de place. Elle doit être remplie une à deux fois par an.

Prix d’une chaudière fioul et consommation

L’installation d’une chaudière au fioul est plus onéreuse que celle d’une chaudière au gaz de même puissance.

Le prix du fioul est extrêmement variable et a une forte tendance à augmenter.

Pour une habitation de 100 m², l’investissement initial peut varier de 3 000 à 10 000 euros. Le coût mensuel varie également entre 100 et 140 euros.

Toutefois, l’entretien de la chaudière au fioul est relativement faible puisqu’il s’élève à environ 100 euros par an.

Entretien de la chaudière

Une chaudière au fioul doit être entretenue de manière régulière par un professionnel. Cet entretien est obligatoire chaque année pour les équipements ayant une puissance comprise entre 4 et 400 KW. Lors de chaque visite annuelle des opérations obligatoires doivent être effectuées. Elles comprennent, entre autres, le nettoyage et la vérification du corps de chauffe ainsi que des conduits, du brûleur, des filtres et des divers éléments de sécurité. Il faut également vérifier la combustion avec une analyse des fumées. Le professionnel assurant cet entretien doit remettre une attestation décrivant les opérations réalisées, le rendement et l’état de la chaudière.

Les crédits d’impôts

Pour une chaudière au fioul classique (par opposition à celles à condensation), aucun crédit d’impôts n’est possible même lorsqu’il s’agit d’une chaudière à basse température. De plus, il ne peut s’agir d’une installation dans une construction neuve puisque l’habitation doit avoir été achevée depuis au moins deux ans.

Un crédit d’impôts est prévu pour une chaudière au fioul à condensation mais uniquement pour des habitations achevées depuis plus de deux ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *