Une pompe à chaleur au service de l’eau chaude

La prise de conscience environnementale qui s’est faite ces dernières années a poussé les fabricants à innover, à la recherche d’énergies non polluantes et économes. C’est dans cette optique qu’une pompe à chaleur apporte les calories recueillies dans l’air pour réchauffer l’eau chaude sanitaire.

Et chez vous ? Quelles améliorations sont envisageables pour diminuer votre impact sur l’environnement ? Faites un bilan gratuit, il y a forcément des postes où les énergies peuvent être économisées !

Fonctionnement du ballon thermodynamique

L’air qui est aspiré dans le chauffe-eau est compressé pour monter en température. Cette dernière est transmise à l’eau qui est stockée dans le ballon thermodynamique. L’air peut être aspiré en intérieur ou en extérieur. L’amplitude thermique de l’air qui peut être utilisé va de -5 degrés à 35 degrés. En dessous de cette limite c’est un système électrique qui prend le relais afin de chauffer l’eau nécessaire.

 

Ballon d’eau chaude thermodynamique

L’eau contenue dans les ballons d’eau chaude thermodynamiques peut être chauffée à plus de 60°.

Certaines installations pour les particuliers ont des capacités de plus de 200L et permettent ainsi de fournir à toute une famille l’eau chaude dont elle a besoin. Il faut toutefois prévoir un local si possible bien isolé pour l’installation du chauffe-eau thermodynamique. En effet, le principe de soufflerie achemine l’air aspiré et génère de ce fait un bruit qui peut s’avérer gênant s’il n’a pas été anticipé.

Cumulus thermodynamique

Le cumulus thermodynamique est la même chose qu’un chauffe-eau thermodynamique. C’est un espace de chauffage et de stockage de l’eau chaude sanitaire. Il peut fonctionner soit à 100% grâce à la chaleur de l’air ou bien être couplé à une résistance électrique qui va prendre le relais en cas de non possibilité pour la pompe à chaleur de chauffer toute l’eau.

Chauffe-eau thermodynamique solaire

Des panneaux solaires thermodynamiques reçoivent un fluide frigorigène. En réchauffant ce dernier, il devient gazeux et ce gaz est alors acheminé dans un compresseur. Tout gaz comprimé dégageant de la chaleur, c’est ce principe qui est exploité pour chauffer l’eau du chauffe-eau. Les gaz en refroidissant redeviennent alors fluide et le cycle se perpétue à l’infini.

L’avantage d’un chauffe-eau thermodynamique solaire est qu’il peut fonctionner par tous temps, couvert, ensoleillé, neigeux ou venté.

C’est l’écart de température qui permet la transformation du gaz. Ces installations peuvent couvrir les besoins en eau chaude d’un chauffage, d’une piscine et bien évidemment en eau chaude sanitaire.

 

Quel est le prix d’un chauffe-eau thermodynamique individuel ?

Le prix moyen d’un chauffe-eau thermodynamique individuel (CITE) est, hors pose, aux environs de 2000€.

C’est un produit qui est éligible au crédit d’impôt et au prêt à taux zéro.

Les chauffe-eaux thermodynamiques permettent de diviser par 2 voire par 3 la facture de l’eau chaude sanitaire en comparaison avec un chauffe-eau électrique par exemple.

Les avantages du cumulus thermodynamique

Le cumulus thermodynamique permet d’avoir de l’eau chaude sanitaire à disposition à toute heure du jour et de la nuit, pour un coût de fonctionnement très bas !

Il utilise une énergie renouvelable pour le chauffage de l’eau et dispose d’un coefficient de performance (COP, pour Coefficient de Performance) parmi les plus élevés, le plus souvent avec des valeurs comprises entre 3 et 4 : un chauffe-eau thermodynamique produit entre 3 et 4 kWh de chaleur pour une consommation d’1 kWh d’électricité.

On considère ainsi que les factures d’eau chaude sanitaire sont divisées par 3 ou 4 par rapport à des systèmes de production d’ECS plus classiques.

Le cumulus thermodynamique est simple à installer, ne nécessite ni un raccordement complexe au système de distribution de l’ECS ni un raccordement à un réseau extérieur à l’habitation. Simple d’utilisation, il est simple d’entretien. Consommant peu d’électricité, c’est surtout un système indépendant des pics saisonniers de consommation d’énergie, qui restera efficace tout au long de l’année.

L’impact écologique

L’impact écologique direct du chauffe-eau thermodynamique est quasiment nul ! Il produit la chaleur à partir de l’air ambiant et ne produit pas de gaz à effet de serre. Il n’en demeure pas moins qu’un chauffe-eau thermodynamique consomme un peu d’électricité, pour assurer la circulation et la compression du fluide caloporteur qui réchauffe l’eau dans la cuve. A ce titre, et selon le mode utilisé pour la production de l’électricité, il produira de manière indirecte du CO2 ou des déchets nucléaires. Mais du fait de son coefficient de performance (COP), dont la valeur est comprise entre 3 et 4 selon les modèles, le chauffe-eau thermodynamique et l’un des moyens de production d’ECS les plus performants et les moins impactant sur un plan écologique. L’air est une ressource renouvelable !

Installation d’un cumulus thermodynamique

On installera le cumulus thermodynamique à l’intérieur de l’habitation, dans une pièce non chauffée et de préférence ayant une température constante : une pièce semi-enterrée est l’idéal !

L’air ambiant utilisé pour chauffer le liquide caloporteur à l’intérieur du chauffe-eau doit être puisé dans un volume suffisant. Pour une hauteur de 2 m sous plafond on choisira une pièce de 10 m2 de surface. Si un tel volume (20 m3) n’est pas disponible sur le lieu d’installation du cumulus thermodynamique, l’air pourra provenir d’une pièce voisine aux caractéristiques requises et être amené au chauffe-eau par l’intermédiaire d’une gaine.

Un crédit d’impôt et des aides locales peuvent être obtenues pour l’installation d’un ballon thermodynamique.

Afin de faire valoir les factures nécessaires à l’obtention des aides, on choisira un artisan, ou une société agréée, pour l’installation du cumulus thermodynamique. Il est aisé d’en trouver près de chez soi, ces professionnels étant bien répartis sur le territoire national.

Le Crédit d’Impôt

Le crédit d’impôt Développement Durable devenu crédit d’impôt pour la transition énergétique est une aide que peut solliciter tout particulier, y compris pour un locataire, lors de travaux d’économies d’énergie effectués dans sa résidence principale, pour autant qu’elle soit située en France.

A ce titre, l’installation d’un ballon thermodynamique rentre dans le cadre du crédit d’impôt. Des aides locales peuvent venir s’y ajouter, communales, départementales ou régionales. Il est donc conseillé de se renseigner, par exemple en mairie, pour connaître ses droits.

Ce crédit d’impôt est toutefois assujetti à quelques conditions.

Par exemple, pour l’installation d’un ballon thermodynamique, le logement doit avoir été réalisé depuis au moins 2 ans. Un plafond des dépenses existe également, au-delà duquel elles ne sont plus prises en compte : 8 000 euro pour une personne seule et 16 000 euro pour un couple, marié ou pacsé et soumis à imposition commune sur les revenus, auxquels s’ajoutent 400 euro par personne à charge.

Le chauffe-eau doit également répondre à certaines caractéristiques : avoir un COP supérieur à 2,3 (et même, supérieur à 2,5 pour les modèles par captage d’air extrait), et une température d’eau chaude de référence égale à 52,5°C.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *