Poêle à bois, cheminée, insert : un large choix

La filière bois bénéficie d’un engouement croissant de la population pour les énergies vertes. Le chauffage au bois en France ne cesse de croître. Si peu de foyers l’utilisent comme seule énergie de chauffage il est de plus en plus utilisé comme complément de chauffage.

Votre habitation, nécessite-t-elle un chauffage complémentaire ? Faites un point gratuitement sur les rénovations à entreprendre chez vous ?


Le chauffage au bois, qu’il soit d’appoint ou bien principal, est une solution écologique et économique. De plus en plus plébiscité la filière bois se développe et devient un secteur d’activité particulièrement dynamique.

Il existe plusieurs chauffages possibles, poêle à bois, insert, cheminée ou encore chaudière à bois.

Seule une chaudière à bois permettrait de chauffer un circuit d’eau de chauffage ou d’eau chaude sanitaire, cela impliquerait un fonctionnement au bois tout au long de l’année. Afin de se simplifier la logistique il est possible de coupler une chaudière à bois à un chauffage solaire afin de ne pas faire tourner en permanence la chaudière à bois.

Malgré tous les avantages écologiques et économiques, que cela peut avoir il convient de ne pas cacher que c’est aussi l’un des modes de chauffage les plus contraignants. En effet, il faut avoir de la place pour stocker le bois nécessaire au fonctionnement et le rechargement du poêle ou de la chaudière demande une certaine logistique.

C’est entre autre pour cela que le chauffage au bois est souvent utilisé en chauffage d’appoint.

Toutefois pour pallier à ces inconvénients les constructeurs de poêles à bois ont adaptés leurs poêles et offrent désormais des poêles avec chargement automatique. Une réserve de bois étant adossée au foyer du poêle à bois. Des bûches compressées peuvent également y être chargées. La durée de chauffe est alors comprise entre 12 et 18h.

Il faut en effet compter près d’une heure trente de flamme pour une bûche de bois compressé de 2 kg, la durée d’autonomie dépendra du nombre de bûche qu’il est possible d’intégrer dans le compartiment de stockage.

L’ONF et exploitants privés optimisent leurs rendements

La hausse de la demande en bois de chauffage ces dernières années a considérablement modifié le travail de gestion des forêts par l’ONF et les exploitants privés.

Travailler dans une forêt implique nécessairement une vision à long terme ou souvent une carrière ne suffit pas à en voir le résultat.

Le réseau d’exploitants forestiers arrive peu à peu à diffuser la ressource sur tout le territoire et malgré quelques écarts de prix cela reste une énergie peu coûteuse.

La France a la chance de posséder des forêts qui sont gérées durablement et qui assurent la pérennité de la ressource.

Quelle essence de bois choisir pour un chauffage au bois ?

Le confort qu’apporte un chauffage au bois dépend en grande partie du bois de chauffage qui est utilisé. Toutes les essences de bois n’ont pas le même rendement et ont des capacités calorifères qui leur sont propres.

Afin de savoir quelle essence choisir pour profiter pleinement de votre chauffage au bois vous trouverez ci-dessous les essences de bois classées des plus performantes au moins performantes :

  • Le chêne recomposé
  • Le charme
  • Le chêne
  • Le frêne
  • L’érable
  • Le bouleau
  • L’orme
  • Le hêtre
  • Le saule
  • Le sapin
  • L’aulne
  • Le mélèze
  • Le tremble
  • Le tilleul
  • Le peuplier

Il faut également être vigilant sur l’état de séchage du bois. Plus le bois a séché moins il contient d’humidité et brûle donc mieux. Pour la petite astuce : deux morceaux de bois sec entrechoqués sonnent creux!

Il faut compter au moins deux ans de séchage pour qu’un bois puisse être dit sec.

De nombreuses composantes rentrent en jeu : le volume de l’habitation à chauffer, le type de chauffage choisi et l’essence de bois utilisée. C’est après quelques mois d’exploitation que vous pourrez établir une moyenne de consommation et l’essence de bois qui vous convient le mieux.

Le label Flamme Verte : écologie et sécurité

C’est avec le souci d’une transition énergétique réussie qu’a été mis en place le label flamme verte. C’est le premier label européen du chauffage au bois.

En effet, seuls les équipements portant le label pourront ouvrir des droits aux crédits d’impôt pour la transition énergétique (CITE). Il existe à ce jour près de 4000 références de produits qui sont labellisés flamme vertes : poêles, cheminées, inserts, cuisinières ou chaudières. Vous trouverez certainement celle qui convient à vos attentes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *