Des conseils pour votre chauffage au gaz

Choisir un chauffage au gaz c’est opter pour une solution confortable et sans soucis d’approvisionnement. Le gaz naturel est une des énergies de chauffage les plus propres. Coupler un bon système de chauffage à une isolation performante c’est s’assurer une qualité de vie idéale.

Et qu’en est-il de votre système de chauffage et d’isolation ? Faites un point sur votre habitation pour savoir où vous pouvez faire des économies.

Si vous souhaitez changer votre chaudière actuelle et opter pour un système de chauffage alimenté au gaz de ville il faut tout d’abord voir si votre commune est desservie par le gaz de ville.

Dans un second temps et si vous souhaitez alléger les frais d’installation de votre futur chauffage au gaz vous pouvez vous renseigner sur les aides auxquelles vous pouvez avoir droit notamment auprès de l’Ademe.

Il vous faudra par la suite trouver un installateur qualifié.

Selon les aides auxquelles vous prétendez cet installateur devra être labellisé RGE c’est-à-dire Reconnu Garant de l’Environnement.

Comment fonctionne un chauffage au gaz ?

Le chauffage au gaz  répond à un fonctionnement très simple. Le combustible, le gaz naturel, est brulé et émet une chaleur avec laquelle il chauffe un liquide caloporteur, généralement de l’eau.

Cette eau chauffée est envoyée grâce à une pompe dans un circuit de chauffage qui alimente des radiateurs. Un thermostat placé dans la maison indique à la chaudière s’il faut qu’elle produise ou non de la chaleur. En parallèle, un ballon d’eau chaude sanitaire peut-être rempli.

Une chaudière gaz à condensation exploite au maximum l’énergie produite ce qui en fait un atout important pour les économies d’énergie.

Le choix des prestataires

Si le raccordement au réseau de gaz ne peut se faire que via GRDF, qui a en charge l’entretien de l’intégralité du réseau et des raccordements, le choix du fournisseur de gaz est libre.

L’ouverture du marché a levé le monopole de ce secteur (tenu par GDF) et a laissé la place à d’autres enseignes comme Eni, Gazprom, GDF-Suez ou encore EDF qui ouvre ses prestations à d’autres énergies que l’électricité.

Près de 77% des communes françaises sont desservies en gaz de ville et près de 11 millions de clients profitent chaque jour d’un raccordement au gaz de ville.

 

Le chauffage au gaz : quelles aides ?

Lorsque l’on doit changer un chauffage c’est un investissement lourd qui est à prévoir. Il existe pour aider à cette amélioration énergétique des aides auxquelles on peut prétendre.

En effet, des prêts à taux zéro peuvent contribuer au financement de cette nouvelle installation selon les conditions de ressources du foyer et si cela concerne un logement dont on est propriétaire.
A cela peut s’ajouter sans conditions de ressources cette fois-là, un crédit d’impôt chaudière qui sera déduit du montant de l’impôt à régler.

Cette aide fiscale se limite à 30% du prix du chauffage au gaz seul, hors installation dans la limite de 8000€ pour une personne seule ou de 16000€ pour un couple ayant le même foyer fiscal.

A ces aides peuvent s’ajouter d’éventuelles aides locales, départementales ou régionales. Ces dernières seront déduites avant le calcul du crédit d’impôt.

L’agence ADEME la plus proche de chez vous pourra vous renseigner sur les aides mises en place sur le territoire de votre habitation.
Il existe également des primes énergie qui vous permettent de percevoir une somme par chèque bancaire ou en crédit dans une enseigne spécifique.

Toutes ces aides sont bien sur possible si les installations de chauffage au gaz choisies répondent bien aux normes exigées. Les chaudières à gaz doivent être à condensation ou à micro-cogénération.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *