La pompe à chaleur air-air, tout ce qu’il faut savoir

La pompe à chaleur air-air, également appelé PAC, est un système de chauffage qui utilise l’air extérieur pour chauffer votre habitation. Cet équipement, de plus en plus utilisé, est une alternative aux chauffages traditionnels au gaz ou à l’électricité. La pompe à chaleur air-air peut également être utilisée pour rafraîchir un logement durant les mois d’été. [chapeau]

Et votre intérieur ? Si la température n’y est pas idéale pensez à une pompe à chaleur ! En toute saison elle rend service et permet des économies ! Faites-un bilan gratuit !

D’autres modèles de pompes à chaleur existent, celles-ci puisent l’énergie du sol -Pompe à chaleur Géothermique ou encore l’énergie de l’eau – Pompe à chaleur air-eau. C’est en fonction de votre habitation, de son implantation et du budget que vous aurez que le modèle de la pompe à chaleur sera défini.

Comment la PAC Air-Air fonctionne-t-elle ?

La pompe à chaleur air-air est constitué de plusieurs éléments qui permettent le cheminement de l’énergie jusqu’à l’habitacle.

Tout d’abord la PAC est constituée d’une unité extérieure. Sorte de borne, elle va recueillir les calories présentes dans l’air pour ensuite les transformer en énergie. Les calories sont emprisonnées dans le liquide frigorigène, liquide contenu dans la pompe à chaleur.

Cette unité extérieure doit être située dans un endroit bien aéré pour optimiser la rentabilité énergétique.

Souvent placée dans la cour ou le jardin de l’habitation, elle évapore le liquide frigorigène grâce aux calories de l’air collectées. Le liquide frigorigène, alors sous forme gazeuse, est aspiré et comprimé par le compresseur à moteur électrique. Le fluide passe ensuite à l’état liquide dans le condenseur. Cette condensation produit de la chaleur qui est disséminé par les unités intérieures.

Les avantages de la PAC

La pompe à chaleur air-air est plus onéreuse qu’un système de chauffage traditionnel mais permet, à terme, de réaliser jusqu’à 60 % d’économie.

La production de chaleur est permise par une faible consommation d’électricité. En moyenne, on estime qu’une production de 3kWh de chaleur a nécessité 1kWh d’électricité (coefficient de performance ou COP). L’installation d’une PAC permet donc une consommation d’énergie trois fois moins importante et un retour sur investissement plus rapide.

Le coefficient de performance mesure l’efficacité d’une pompe à chaleur, il est souvent plus faible lors des mois d’hiver en raison de la chute des températures.

En effet, sous un certain seuil de température, la PAC perd en efficacité et une résistance électrique se met en marche. Cette résistance entraîne une plus grande consommation d’électricité.

Il est donc essentiel de se renseigner sur le COP d’une pompe en cas de grand froid avant d’en faire l’acquisition, certaines PAC restants performantes jusqu’à -20°C.

Le COP moyen annuel prend en compte la superficie à chauffer, le nombre de pièces ainsi que l’évolution des températures.

Polyvalent, ce système de chauffage peut également être utilisé comme climatiseur pendant l’été. Néanmoins cette utilisation entraînera une consommation d’énergie plus importante ce qui diminuera les économies réalisées. La PAC doit être installée dans un logement qui bénéficie d’un espace extérieur bien aéré.

Cette condition remplie, la PAC peut s’adapter à tous types de logements, de l’habitation comportant plus de 10 pièces au simple studio. Il existe plusieurs formes et plusieurs tailles de PAC.

Ce système bénéficie d’une simplicité d’installation peu commune et ne nécessite aucune autorisation administrative à part en appartement où il faut demander l’accord du syndic.
Les utilisateurs de pompe à chaleur air-air bénéficie d’une meilleure qualité d’air ambiant car celui-ci est brassé et renouvelé continuellement.

La PAC utilise les propriétés d’une énergie inépuisable, propre et de surcroît gratuite qui est l’air. Les calories présentes dans l’air combinées au liquide frigorigène créent de la chaleur qui est véhiculée dans l’habitation. Ce système de chauffage diminue l’utilisation des énergies fossiles et est donc respectueux de l’environnement.

L’installation et l’entretien

L’installation d’une PAC dépend de plusieurs facteurs, le modèle de pompe choisie, la configuration du logement et du système de chauffage déjà en place.

Tout d’abord, choisir un installateur et un modèle de pompe de qualité est essentiel.

Il est conseillé de faire appel à un installateur spécialisé dans les pompes à chaleur et certifié Qualipac.

Cette qualification assure au client que l’installateur respecte et intègre des normes de qualité relatives à la pose et l’entretien d’une PAC. Pour l’achat d’une pompe à chaleur, privilégier les produits certifiés Eurovent.

L’unité extérieure doit être implantée aux environs des unités intérieures car un circuit de fluide frigorigène sera mis en place afin d’assurer la transmission de chaleur. Il faut ensuite veiller à ce que la disposition des unités intérieures permette une température uniforme et l’absence de courant d’air.

La durée de vie moyenne d’une pompe à chaleur air-air est d’environ 15 ans sous condition d’avoir entretenu régulièrement l’appareil.

Cet entretien est minime et ne demande pas beaucoup de temps. Il faut par exemple veiller à ce que l’unité extérieure ne soit pas encombrée de feuilles ou de branches d’arbre ou encore nettoyer de manière régulière les filtres des unités intérieures.

De plus, il est conseillé de faire appel au frigoriste tous les ans pour garantir une efficacité optimale et une durée de vie maximale.

Le prix d’une pompe à chaleur Air-Air

La pompe à chaleur air-air est la moins chère des différents modèles de pompe à chaleur.

Le coût d’une installation dépend encore une fois de la superficie et du nombre de pièces du logement.

Généralement, le prix d’une PAC se situe entre 3 000 et 10 000€ en fonction du modèle et des performances voulues et du volume d’air ventilé.

La PAC peut faire l’objet d’aides reversées par certains conseils régionaux ou encore par l’Agence Nationale d’Amélioration de l’Habitat (Anah). L’Anah offre une prise en charge des travaux de l’ordre de 35%, cette aide ne concerne que les travaux de rénovation thermique.

Le crédit d’impôt accordé pour l’achat d’une pompe à chaleur n’existe plus depuis 2009. Néanmoins, des éco-prêts à taux zéro ont été mis en place pour faciliter l’acquisition de tels systèmes. Ils peuvent atteindre le montant de 30000€, les remboursements peuvent s’étalonner sur 10 ou 15 ans.

One thought on “Pompe à chaleur air-air | PAC air-air

  1. Je souhaite installer une PAC Air Air dans 5 pièces de la maison.
    Avec arrêt des unités lors de l’ouverture des pièces.
    Et si possible la possibilité de régler les seuils hauts et bas des températures en chauffage et en climatisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *