De l’eau chaude sanitaire grâce à l’air extérieur !

La pompe à chaleur air-eau permet de capter la chaleur de l’air extérieur pour la transmettre, après « amplification » grâce à un compresseur, à l’eau chaude sanitaire ou du circuit de chauffage d’un logement.

Avez-vous déjà pensé à faire des économies sur la production d’eau chaude ? La PAC Air-Eau peut vous le permettre ! Faites un bilan des économies possible chez vous, c’est rapide et ça ne prendra que quelques minutes !


Le principe de fonctionnement d’une pompe à chaleur air-eau est relativement simple. La compression d’un gaz génère de la chaleur qui est transmise à de l’eau du circuit de chauffage ou d’eau chaude sanitaire au niveau du condenseur. Une fois refroidi par cet échange thermique le gaz condense et retourne en phase liquide sous haute pression. Ce liquide sous haute pression  subit ensuite une détente pour repasser à basse pression et retourner en phase gazeuse au niveau de l’évaporateur. Il pourra ensuite être de nouveau comprimé et ainsi de suite.
Il convient de garder un chauffage d’appoint car en cas de grand froid, la pompe à chaleur air-eau peut cesser de fournir de la chaleur.

Prix d’une pompe à chaleur Air-Eau

Les prix des pompes à chaleur air-eau varient en fonction de leur puissance. Une pompe à chaleur dimensionnée pour subvenir aux besoins d’une famille de 4 personnes sera certainement sous-dimensionnée pour une famille de 8 personnes. Il faudra pour prévenir une surconsommation et une usure précoce de l’appareil, veiller au choix de la bonne pompe à chaleur. L’avis d’un professionnel est primordial, ainsi qu’un bilan thermique de l’habitation pour définir au mieux le modèle de pompe à chaleur air-eau qui convient le mieux.

Les tarifs des PAC Air-Eau selon les modèles peuvent aller de 7 000€ à 15 000€. Un crédit d’impôt peut aider à l’acquisition de cet équipement. Cet investissement est onéreux et il faudra faire plusieurs devis avant de choisir celui qui vous convient le mieux. Les artisans qualifiés pour ces installations sont certifiés Qualipac. Ce label garantit le savoir-faire et la formation de l’artisan. Vous aurez la garantie d’un équipement posé de manière optimale.

Installation de la PAC air-eau

Quoiqu’il arrive, quel que soit la type de pompe à chaleur et notamment pour les PAC air/eau, il est primordial de contacter un professionnel qui viendra mettre ne place dans de bonnes conditions. De plus, le client bénéficie ainsi d’une garantie au cas où.

La PAC air/eau peut être installée chez un particulier dès lors que l’on peut mettre une unité extérieure dans un jardin ou dans une cour/terrasse, mais aussi une unité intérieure connectée au circuit de chauffage centrale existant (à proximité d’une chaudière par exemple) et si l’on peut mettre en place le circuit de fluide frigorigène (liquide caloporteur).
Afin de s’assurer de la bonne installation de la PAC, il est préférable de choisir un installateur certifié QualiPac et de prendre une pompe à chaleur certifiée Eurovent par exemple.

L’impact écologique

La pompe à chaleur (PAC) air/eau permet donc de réduire ses factures de chauffage mais elle offre l’opportunité de diminuer son empreinte carbone malgré l’utilisation du fameux fluide caloporteur (celui qui permet de transférer la chaleur extérieur vers l’intérieur) et pour la question de l’impact écologique, c’est une très bonne chose.

Même si la PAC air/eau consomme de l’électricité (émettant ainsi du CO2), grâce à l’énergie gratuite de l’air extérieur, la dose de CO2 envoyée dans l’atmosphère demeure inférieure à celle d’un chauffage classique. Le bilan environnement est par conséquent positif.

En termes de performances, même si la PAC air/eau peut représenter un investissement par rapport à une chaudière classique par exemple, celui-ci peut être rentabilisé en quelques années tout en ayant divisé par 3 son budget chauffage. L’énergie captée dans l’air extérieur est gratuite, ne l’oublions pas !

Lorsque l’on parle de performance à propos d’une pompe à chaleur, on pense aussitôt à son COP, qui est le coefficient de performance : celui-ci mesure la quantité de chaleur produite en fonction de l’énergie électrique qu’elle consomme. Pour une PAC air/eau, le COP oscille entre 2 et 4 (kWh) restitués pour 1 kWh d’électricité consommé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *