Une meilleure isolation des ouvertures

Lors de la construction ou de la rénovation d’une habitation, le choix de fenêtres à double vitrage est fortement recommandé. Les simples vitrages sont composés d’une seule feuille de verre liée au battant par un joint. Ce vitrage simple laisse largement passer le froid et le bruit. Il favorise la condensation et entraîne une sensation d’inconfort lorsque l’on se tient à proximité. Pour être isolante, une fenêtre doit être étanche à l’air. N’hésitez pas à demander plusieurs devis fenêtre afin de trouver le meilleur rapport qualité / prix autour de chez vous.

Et chez vous ? Quelle est la performance de vos fenêtres ?

Le double vitrage est composé de deux feuilles de verre d’une épaisseur variable. Ces deux feuilles de verres sont séparées par un intercalaire rempli d’air inerte ou lame d’air. Le double vitrage permet d’éviter au froid d’entrer ou à la chaleur de sortir. Il apporte également un supplément de confort en supprimant l’impression de froid à proximité des surfaces vitrées.

A titre d’exemple, lorsque la température extérieure est de -5° C. et qu’il fait 20° C. à l’intérieur, le simple vitrage aura une température de 2° alors qu’elle sera de 16° C. pour un double vitrage.

Les matériaux de structure pour un double vitrage sont variés. On peut tout à fait utiliser du bois, de l’aluminium ou du PVC. Il faut toutefois savoir que l’aluminium est le matériau le moins isolant et qu’il reste un conducteur thermique important. Le bois est très performant, tout comme le PVC. Pour choisir entre ces deux matériaux, il y a le prix, l’aspect esthétique mais également pratique. Le bois est un très bon isolant mais il doit être traité régulièrement.

Le PVC est particulièrement économique et résistant. C’est un bon isolant avec une grande durée de vie puisqu’il résiste à la fois aux agressions salines, aux ultraviolets, qu’il ne pourrit pas et nécessite peu d’entretien.

En échange d’un léger surcoût l’aluminium permet de maximiser la surface vitrée grâce à des menuiseries plus fines.

Le double vitrage, une isolation performante

Les capacités de performance des fenêtres à doubles vitrage s’expliquent par la composition même du double vitrage. En effet, sur le principe une lame d’air est enfermée entre deux vitres. Cet air est dit « inerte » et peut même être remplacé par des gaz qui conduisent moins la chaleur que l’air, comme par exemple l’argon ou le krypton. L’isolation par l’air fait ses preuves à de nombreux endroits en termes d’isolation. Par exemple les laines d’isolation comme la laine de verre, fonctionnent également sur l’emprisonnement d’air, cette fois-ci dans des fibres, entre deux parois étanches.

Généralement les fenêtres se définissent alors ainsi : épaisseur de la vitre extérieure/épaisseur de la lame d’air emprisonnée/ épaisseur de la vitre intérieure.

L’un des montages les plus courant est 4/16/4 (exprimé en mm).

Si les deux vitres n’ont pas la même épaisseur, on parle alors de vitrage asymétrique ce dernier ayant des performances phoniques supérieures à un montage symétrique. Il est donc particulièrement apprécié en bordure de route ou de voie passante très empruntée. On trouvera alors des montages correspondants à 10/10/4.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *