La chaleur monte ! Retenez-la !

Parce que c’est un phénomène physique que l’on ne peut contrer, il convient de palier efficacement aux fuites de chaleur. La solution réside dans l’isolation des plafonds !

Votre domicile offre-t-il une isolation performante pour ne pas perdre la chaleur produite ? Faites le test pour voir où vous en êtes !

Il n’est pas toujours nécessaire d’avoir une caméra thermique pour localiser les ponts thermiques d’une maison. Parfois simplement au toucher on peut sentir une variation de température voire même d’humidité.

Cela suffit pour prendre les choses en main l’isolation intérieure de votre habitation n’est pas à négliger, elle apporte confort et salubrité !

Quelles étapes pour l’isolation d’un plafond ?

Il existe deux cas de figure : soit c’est une construction auquel cas toutes les composantes de l’isolation vont s’inscrire dans l’ouvrage, ou bien c’est dans le cadre d’une rénovation et il faut alors composer avec l’existant.

Lors d’une construction, vous devez avoir choisi quel type d’isolant vous souhaitez mettre, en fonction de l’orientation, de la localisation… Le professionnel que vous avez choisi saura être force de conseil dans ce choix.

La pose de l’isolation s’effectue dès lors que la maçonnerie, l’électricité et les différents tuyaux ont été posés, ensuite c’est à l’isolant et aux rails qui le soutiennent de prendre place puis au pare vapeur, qui prévient l’effet de condensation et ensuite vous pourrez procéder à la pose d’un placo ou d’un autre type de plafond que vous auriez choisi.
Il convient de ne rien oublier comme étape ce pourrait être une grande perte de temps et de moyens.

L’isolation d’un plafond permet de limiter la dispersion de la chaleur mais elle joue également un rôle dans l’isolation phonique.

Vous pourrez donc faire d’une pierre deux coups pour vous isoler de voisins trop bruyants qui en plus bénéficiaient de votre chauffage !

Dans le cadre d’une rénovation il faut apporter un soin particulier à la découpe des isolants pour calfeutrer tout endroit stratégique où il pourrait y avoir un pont thermique : jointement de mur, changement de matériau, ouverture… Si la coupe n’est pas précise et ne colle pas aux murs à isoler alors il y aura un « jour » qui permettra la libre circulation de l’air et l’effet d’air  « immobile » sera largement amoindri.

Les efforts d’isolation que vous aurez alors déployés ne seront pas aussi efficaces qu’escomptés.

Quels matériaux choisir pour une isolation de plafond ?

Classiquement un plafond est isolé par une laine minérale (laine de roche ou laine de verre) mais il peut également être isolé grâce à de la laine de bois ou de la ouate de cellulose en panneaux.

Les laines minérales ont l’avantage d’être plus abordables financièrement et la ouate de cellulose et la laine de bois sont quant à elles plus performantes en termes d’isolation phonique.

Il existe une solution peu utilisée qui pourtant a fait ses preuves c’est le plafond tendu. La technologie de ce procédé s’est améliorée ces dernières années et certains plafonds tendus peuvent être associés à des isolants, ainsi isolation du plafond et revêtement sont posés en même temps.

Le plafond tendu peut être une solution pour palier à la pose fastidieuse d’un plafond placo qui engendre poussières et déchets. Vous pourrez même choisir initialement la couleur souhaitée sans avoir à ouvrir un seul pot de peinture. C’est donc une solution à mettre dans le panier de tous les devis que vous ferez pour comparer les produits et artisans qui interviendront chez vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *