Mise en place d’une VMC

La circulation d’air correcte dans une maison permet pour les murs et ses habitants de bien se porter. C’est pour cela qu’il est primordial de faciliter la respiration de la maison en l’aidant à extraire l’air vicié des pièces qui produisent le plus d’humidité (cuisine, salle de bain et WC). Cette extraction va se faire grâce à l’aide d’une ventilation VMC.

La mise en place d’une VMC peut grandement améliorer une habitation, et chez vous qu’en est-il ?

Pour installer une VMC il vous faut :

  • Une prise électrique
  • Des tuyaux d’extraction isolés pour éviter la condensation
  • Un groupe VMC
  • Des colliers de serrage
  • Des bouches d’aération
  • Une sortie de toit (tuile à douille) ou une grille pour sortie en façade

Les combles sont l’endroit idéal pour que les tuyaux d’extraction (et de redistribution dans le cas de la mise en place d’une VMC double flux) soient acheminés jusqu’à leurs pièces dédiées. Ils offrent une proximité importante entre les points d’extraction et la sortie extérieure de l’installation.

Il est également possible d’accéder à certaines pièces  en utilisant des conduits non-exploités de cheminées. Cela permettra de minimiser la mise en œuvre de l’installation de cette VMC.

Dans le cadre de la mise en place d’une VMC simple flux il est important que des entrées d’air soient présentes dans la maison. Ainsi les aérateurs sur le haut des fenêtre et/ou des portes jouent un rôle primordial. Il ne faut donc pas les condamner avec un chiffon ou du papier. Cet appel d’air dans les pièces sèches permettra de mieux ventiler les pièces humides.

Gaine VMC

Dans la plupart des cas les VMC sont installés dans des combles et sont de ce fait proches du point de sortie sur le toit.

Rappelons qu’une sortie d’air vicié en toiture ou en façade est primordial pour la bonne évacuation de l’humidité. L’unité de la VMC est parfois placée judicieusement dans les combles mais sans acheminement de l’air vers l’extérieur. L’air vicié est évacué directement dans les combles et reste dans l’enceinte de la maison, sans l’assainir, ce qu’il ne faut évidemment pas faire.

Quelle que soit le type de VMC choisi, il est préférable d’utiliser des gaines VMC isolées surtout si ces dernières cheminent dans des espaces plus froids que le point d’extraction, types combles ou garage.

En effet, leur isolation évitera le phénomène de condensation lorsque la gaine transportant l’air chaud en provenance de la maison passera dans l’espace des combles froids.

La deuxième utilité de gaines isolées pour une VMC s’applique aux doubles flux.

En effet, dans une VMC double flux, la chaleur de l’air vicié doit être conservée au maximum jusqu’à sont transfert sur l’échangeur thermique qui réchauffe l’air propre entrant qui est réinjecté dans l’habitation.

Ce circuit permettra de ne pas gaspiller de l’air chaud et engendrera une moindre production de chaleur et ainsi des économies.

L’isolation des gaines de transport d’air est donc primordiale pour permettre une  perte d’énergie moindre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *